bouffemont.fr - Le site de la Ville et des habitants de Bouffémont

Rechercher

Recherche avancée

Navigation principale

Le Guichet Intéractif

Vous êtes dans : Accueil > A la Une > Hommage aux victimes du 13 novembre

Hommage aux victimes du 13 novembre

Discours du Maire prononcé le samedi 21 novembre 2015 (Concert - Hommage au Centre culturel).

"Nous vous avons invités ce soir avant ce concert de Philippe ALEGRE et de Thomas CHEDAL organisé par l’OMCA, pour un moment de recueillement mais aussi pour un moment de rassemblement.

Un moment de recueillement bien-sûr à la mémoire des 129 morts, et nos pensées vont à leurs familles et aux nombreux blessés touchés dans leur chair mais aussi pour tous ces témoins directs blessés dans leur cœur et dans leur tête. Ces blessures là aussi seront très difficiles à cicatriser. Peut-on même les cicatriser ?

La grande majorité de ces victimes sont des jeunes qui voulaient simplement passer à Paris un moment de convivialité, un moment de partage, un moment de ferveur, qu’il soit sportif ou musical.

Que serait la France sans ses cafés et ses terrasses, sans ses théâtres, sans ses salles de concerts, sans ses musées, sans ses stades. Que serait la France sans ces étrangers qui viennent par millions chaque année découvrir notre culture, notre liberté. Paris en particulier est une ville cosmopolite, on y rencontre toutes les nationalités, on y parle souvent toutes les langues et parce que la France est un pays laïc, on peut y pratiquer toutes les religions ou bien-sûr ne pas en pratiquer du tout. Comme l’écrivait Ernest Hemingway « Paris est une fête ».

Je vous demande une minute de silence

 

Nous vous avons conviés aussi à un moment de rassemblement car si ces terroristes aiment la mort, nous on aime la vie.

Un moment de rassemblement car dans ces moments très douloureux, il faut souligner l’extraordinaire dévouement et compétence des personnels de secours Pompiers, Croix rouge et personnels soignants. La mobilisation a été instantanée pour le personnel en service mais aussi pour ceux qui ne l’étaient pas et qui sont venus à la hâte rejoindre les hôpitaux parisiens.

C’est cela la France.

Un moment de rassemblement car la sécurité est la première des libertés, et nous pouvons être fiers des forces d’intervention qui, au Bataclan vendredi et à Saint-Denis mercredi, au péril de leurs vie, ont soit interceptés, soit neutralisés les auteurs de ces horreurs. Il faut aussi souligner la réactivité des enquêteurs pour identifier les auteurs.

C’est cela la France.

La réponse fut aussi donnée par les Parisiens eux mêmes qui ont investis Paris dès Dimanche, qui se sont réinstallés aux terrasses des cafés, qui sont allés très nombreux déposer des fleurs ou des bougies près des lieux de ces tueries. C’était la réponse de la liberté face à l’obscurantisme.

C’est cela la France.

Et pour finir nous devons penser à toutes ces femmes et ces hommes qui spontanément vendredi soir, parce qu’ils étaient voisins, passants ou patrons de café, ont ouvert leurs portes pour mettre à l’abri dans leurs appartements ou leurs établissements les clients, les passants, les spectateurs du Bataclan qui avaient réussis à sortir.

Ces gestes naturels, mais tellement précieux, furent la réponse humaine à la barbarie. Les médias s’en sont fait l’écho, ce soir là aussi il y a eu de nombreux gestes héroïques mais vécus simplement et naturellement.

C’est cela la France.

Je vous demande une salve d’applaudissements pour tous ces héros qui ont surpassé l’horreur.

La menace perdure, nous savons tous que d’autres attentats peuvent se produire. Nous savons également que tous les lieux et toutes les personnes ne peuvent pas être en sécurité absolue, mais nous savons que la vie est plus importante, que cette liberté que beaucoup nous envie, c’est la liberté de penser, de contester, de se déplacer, de s’amuser, de se cultiver.
Dans ces moments très douloureux, nous devons être encore plus rassemblés, sans amalgame, sans stigmatisation, en citoyens libres debout fiers de notre pays, fiers de notre culture, fiers de notre démocratie, fiers de notre liberté, fiers de notre égalité, fiers de notre fraternité.

Vive la République et Vive la France"

Claude Robert,
Maire

Partager cette page sur

Lettre électronique

Recevez toute l'actualité et les événements de Bouffémont sur votre adresse électronique.

Le plan interactif.

Navigation

Transversale