bouffemont.fr - Le site de la Ville et des habitants de Bouffémont

Rechercher

Recherche avancée

Navigation principale

Le Guichet Intéractif

Vous êtes dans : Accueil > A la Une > Le Mot du Maire - Septembre 2018

Le Mot du Maire - Septembre 2018

«C’était mieux avant !» - C’est ce que disaient les habitants du Village dans les années 70 après la construction des Hauts-Champs. C’est aussi ce que disaient les habitants des Hauts-Champs lorsque les pavillons du Trait d’Union ont remplacé les vergers.
«C’était mieux avant !» - C’est encore ce que disent les habitants quand ils voient arriver un nouveau quartier et de nouveaux habitants.

«C’était mieux avant !» - Quand les familles avaient une seule voiture et que maintenant pour beaucoup il y en a au moins deux.
Contrairement aux idées reçues, la délinquance a baissé durant ces dix dernières années (cambriolages, agressions, violence), mais «c’était mieux avant !»
Durant tout ce temps, deux groupes scolaires se sont construits avec des services de restauration, deux centres de loisirs, un stade et un gymnase (bientôt 2), une maison des jeunes, une crèche, un centre culturel, un centre social. De nombreuses associations se sont créées aussi bien culturelles, sportives ou sociales. L’attractivité de notre commune reste très forte, en témoigne la vitesse de vente des appartements ou des maisons dans le nouveau quartier. Les nouveaux habitants trouvent encore dans Bouffémont un cadre de vie favorable.
En France et dans le monde, cette propension à considérer que «c’était mieux avant !» se répand. Pourtant, l’espérance de vie continue d’augmenter dans le monde, l’économie sociale et solidaire gagne du terrain, ainsi que l’agriculture raisonnée. La sous nutrition a été divisée par deux depuis 1970. L’extrême pauvreté affectait 44% des êtres humains en 1981, contre 9% aujourd’hui. 35% des habitants de la planète vivaient dans une démocratie en 1980, contre 56% aujourd’hui. En France depuis plus de 60 ans, il n’y a plus de guerre sur notre territoire.
Bien sûr, il ne faut pas tomber dans un optimisme béat, mais il ne faut pas non plus oublier que nous vivons dans un des pays les plus riches de la planète avec une démocratie apaisée. Alors sans perdre notre vigilance, remplaçons le pessimisme de la raison par l’optimisme de la volonté.
Robert Baden-Powel disait :
«L’optimisme est une forme de courage qui donne confiance aux autres et mène au succès» . Alors regardons devant nous en nous disant : «Ce sera mieux demain !».

Claude ROBERT, Maire

Partager cette page sur

Lettre électronique

Recevez toute l'actualité et les événements de Bouffémont sur votre adresse électronique.

Le plan interactif.

Navigation

Transversale