bouffemont.fr - Le site de la Ville et des habitants de Bouffémont

Rechercher

Recherche avancée

Navigation principale

Le Guichet Intéractif

Vous êtes dans : Accueil > Actualités > 2015 > Intercommunalité : la fusion en marche

Intercommunalité : la fusion en marche

La loi de modernisation de l'action publique territoriale oblige tous les établissements publics de coopération intercommunale (EPCI), situés dans l'unité urbaine de Paris (4 départements, dont le Val-d'Oise) à constituer une communauté d'agglomération d'au moins 200 000 habitants.

2016 : Fusion CCOPF - CAVAM
18 communes et 180 000 habitants

Après plusieurs études, le Préfet et la Commission départementale de coopération intercommunale, ont proposé la fusion de la CCOPF (Communauté de Communes de l'Ouest de la Plaine de France) et de la CAVAM. Cette communauté d'agglomération regroupera dès 2016, les communes de : Bouffémont, Domont, Saint-Brice, ézanville, Moisselles, Piscop et Attainville (CCOPF) ; Montmorency, Deuil-la-Barre, Soisy-sous-Montmorency, Montmagny, Saint-Gratien, Enghien-les-Bains, Groslay, Margency et Andilly (CAVAM), ainsi que les communes de St-Prix et Montlignon.
Cette fusion ne regroupant que 180 000 habitants, une dérogation a été accordée.

 

Vote du budget intercommunal dans un contexte difficile

La CCOPF prépare son budget 2015 dans un contexte difficile. Les charges de fonctionnement et le niveau d'endettement ne lui permettent pas de dégager des moyens pour l'investissement. Lors du Débat d'Orientation Budgétaire, il a donc été proposé une augmentation significative des impôts.
La majorité des élus de Bouffémont s'opposent à cette augmentation de la fiscalité, dans la mesure où ils ont, à plusieurs reprises, alerté sur l'évolution importante des frais de fonctionnement et souligné l'inaction sur le développement économique (préjudiciable sur les équilibres budgétaires à venir). "On nous avait présenté la fusion comme une opportunité, elle devient soudainement la justification d'une opération d'augmentation fiscale sur le dos des contribuables. " Claude Robert

Nos élus préconisent un lissage progressif des taux d'imposition sur 5 ans  pour être compatibles avec ceux de la CAVAM, et proposent d'étudier toutes les solutions qui permettraient de réduire les charges de fonctionnement.

Partager cette page sur

Lettre électronique

Recevez toute l'actualité et les événements de Bouffémont sur votre adresse électronique.

Le plan interactif.

Navigation

Transversale