bouffemont.fr - Le site de la Ville et des habitants de Bouffémont

Rechercher

Recherche avancée

Navigation principale

Le Guichet Intéractif

Vous êtes dans : Accueil > Découvrir la ville > Son Histoire > Rues et quartiers

Rues et quartiers

Chaque quartier et groupe d’habitations à son histoire :  date de création et de construction, contexte, nom, etc. Il en va de même pour les rues dans lesquelles vous vivez. 

Il n’y a pas de hasard
Avez-vous remarqué qu’à chaque groupe d’habitations se rapporte un thème ? Métiers, fleurs, inventeurs... Voici par catégories tous les noms de rues, avenues, allées et places de la ville :

  • Les Architectes :  Bartholdi, Baron Haussmann, Charles Garnier, Deglane, Eiffel, Ferdinand de Lesseps, Le Corbusier, Le Vau, Le Nôtre, Mansart, Pierre Charreau, Soufflot, Vauban, Viollet-le-Duc.
  • Les Provinces : Aquitaine, Bourgogne, Franche-Comté, Gascogne, Picardie, Poitou, Provence.
  • Les Maréchaux : Augereau, Berthier, Brune, Lannes, Massena, Murat, Ney.
  • Les Végétaux : Aubépine, Bleuets, Boutons d’or, Cèdres, Chênes, Chèvrefeuilles, Clairière, Coquelicots, Erables, Fougères, Fresnes, Genêts, Hêtres, Liserons, Mesanges, Myosotis, Ortie Blanche, Pelouses, Pervenches, Peupliers, Platanes, Presles, Reines des prés, Roses, Sycomores, Trèfles, Vergers.
  • Les Métiers : Bûcherons, Cordonniers, Dentellières, Fileuses, Forgerons, Laboureurs, Lavandières, Moissonneurs,Tanneurs, Tonneliers.
  • La Révolution française :  Bleu, Blanc, Rouge, Citoyens, Droits de l’Homme, Egalité, Fraternité, Liberté, Peuple, République, Révolution française, Solidarité, Valmy.
  • Les Inventeurs / Chercheurs :  Champollion, Denis Papin, Edison, Frères Lumières, Gutenberg, Jacquard, Niepce, Pasteur.
  • Les écrivains / Philosophes :  Alfred de Musset, George Sand, Jules Vallès, Jean-Baptiste Clément, Jean-Jacques Rousseau, Lamartine, Paul Eluard, Robert Desnos, Voltaire.
  • Les Hommes politiques / Engagés : Berthelot, Edouard Vaillant, François Mitterrand, Jean Jaurès, Jules Ferry, Louise Michel.
  • Les Saintes : Jeanne d’Arc et Sainte-Radegonde.
  • Les Personnalités contemporaines :  Alexandre Gérard (Maire de 1919 à 1921), Dr Joussaume (Maire de 1960 à 1971), Paul Chautemps (Maire de 1947 à 1959), Léon Giraudeau (Maire de 1900 à 1919), Henri Pichon (Maire de 1929 à 1938), Dr Dreyer Dufer (Médecin), Gal Empain, Jean Bonal (Jazz’man - Les Mordus de la guitare), Yves Montand, Simone Signoret, Jacques Brel.
  • Autres :  Route de Bouffémont, Rue des Hauts-Champs, Allée de la Gare, Rue de la Plaine de France.

Rue Paul Chautemps

Quand Paul Chautemps, épicier du village, succède à Léon Ralite en 1947, le rationnement est toujours de mise. Le Conseil municipal demande que la commune soit classée en zone «Grand Centres» pour éviter les inégalités de ravitaillement... Durant les deux mandats de Paul Chautemps, la municipalité se limitera à une action à minima ; Bouffémont s'assoupit pendant une dizaine d'années. Avec 566 habitants en 1950, elle et semble vouloir rester une petite commune rurale.
Paul Chautemps autorise tout de même entre 1952 et 1957 l'association syndicale de Pigale-Clairière à transformer les abris de jardins et autres cabanons en lotissement d'habitation jusque-là occupés par des parisiens en mal d'espaces verts. Cette période marque le début de l'urbanisation de cette partie de la commune.

Rue Sainte-Radegonde

La rue Sainte-Radegonde qui monte vers le cimetière et, au delà, débouche dans la forêt sur la "Route du Faîte" doit vraisemblablement son nom au fait qu'elle menait à la fontaine du même nom (prés du prieuré qui y était édifié au Moyen âge). Dans la forêt de Montmorency, il existe en effet une fontaine Sainte-Radegonde dont l'eau est censée guérir de la stérilité. (Nous avons pas vérifié !)
Quand à Radegonde il semble fort improbable qu'elle ait jamais mis les pieds dans notre forêt : Princesse thuringienne née vers 518 à Erfurt en Allemagne, mariée à Clotaire, un des fils de Clovis, elle se consacra ensuite à la vie religieuse à Poitiers où elle mourut en 587.

Place Henri Pichon

La place Henri PICHON qui se situe prés de l'Église, face à l'école du Village fut baptisée du nom du maire de Bouffémont de 1924 à 1938. Outre sa fonction d'énarque, Henri PICHON laisse une trace importante dans l'histoire de notre ville. En effet c'est lui (et sa femme Henriette) qui dirigea le Collège féminin de 1929 jusqu'à l'occupation allemande. Henri PICHON avait en charge la direction des Études des jeunes filles de bonne famille, qui venaient de toute l'Europe pour suivre un enseignement avant-gardiste formé sur le modèle des grands collèges américains. Un établissement de haute culture générale qui, tout en donnant un solide enseignement général, poursuivait avec attention l'éducation morale de ses élèves et dirigeait leur développement physique. L'après-guerre et la destruction de plusieurs bâtiments du collèges ne permirent pas la reprise de l'activité. Et ce ne fut qu'en 1950 que les lieux reprirent vie avec l'ouverture du Sanatorium Jaques Arnaud qui devînt le Centre Médical et Pédagogique Jaques Arnaud que tout le monde connaît aujourd'hui. 

Partager cette page sur

Lettre électronique

Recevez toute l'actualité et les événements de Bouffémont sur votre adresse électronique.

Le plan interactif.

Navigation

Transversale